Absynthe Minded

Booking : anso@agauchedelalune.com

  • The Execution  - Jungle Eyes

Biographie

Tiens, un nouvel album d'Absynthe Minded... Le groupe n'avait-ils pas splitté ? En fait, oui et non. En 2013, après cinq albums remarquables et près de quinze années ininterrompues sur les routes, le groupe avait décidé de s'accorder un peu de répit. « Tout le monde le sait : pour un couple, faire une pause, c'est loin d'être une sinécure », rit le chanteur Bert Ostyn. « Au cours de cette première époque, nous avons exploité toute l'essence d'Absynthe Minded, et nous en avons retiré beaucoup d'amour et de fierté. Puis nous sommes arrivés au bout de notre parcours. D'où le titre de notre dernier album : As It Ever Was. »

 

« Aujourd'hui, nous sommes de retour. Absynthe Minded 2.0 : harder, better, faster, stronger. Avec l'âge, nous avons gagné en sagesse. » Toujours articulé autour de Bert Ostyn (chant/guitare) et du co-fondateur Sergej Van Bouwel (basse), le groupe a fait appel aux services de musiciens parmi les plus talentueux du pays. « Je connais Simon Segers (batterie) pour avoir joué avec lui dans un groupe, avant l'aventure Absynthe Minded. Il est un des meilleurs batteurs de jazz de Belgique. Toon Vlerick (guitare) est issu de la scène blues gantoise, tandis que Wouter Vlaeminck (claviers) est, outre un fantastique claviériste, formidable au chant et aux arrangements. Doué d'une excellente oreille pour les harmonies, c'est lui qui rend la nouvelle mouture d'Absynthe Minded si cohérente. Il est mon nouveau bras droit. »

 

Sur Jungle Eyes, ce sang neuf a lancé Absynthe Minded vers des horizons inédits, des territoires inexplorés, loin du rock tzigane élégant que l'on écoute dans des clubs de jazz à l'atmosphère pesante de sueur. Le nouveau son bascule gaiement vers une pop guitare astucieuse, aux harmonies célestes. Pour les influences, citons Eels, Grandaddy, Radiohead, voire Tom Petty et Jeff Lynne. « Si nous utilisons davantage de samples, de synthés, notre son reste organique et analogique. » À vrai dire, les graines que nous avons semées sur nos précédents albums sont en train de germer. C'est un peu comme si nous reprenions là où nous sommes restés il y a deux ans.

 

Le groupe a sorti cinq albums tout aussi audacieux que dissemblables, et les a fait tourner dans toute l'Europe. Le premier opus Acquired Taste, produit par le guitariste d'Arno Geoffrey Burton, a connu un succès immédiat. New Day, avec aux manettes l'autre acolyte d'Arno Jean-Marie Aerts, a achevé de convaincre les indécis : Absynthe Minded est une formation absolument unique, avec un son irrésistible qui fait son identité. Les singles Envoi et My Heroics, Part One sont même devenus de véritables classiques de la pop belge. Coutumier des séances de communion vocale avec le public lors des plus grands festivals (Rock Werchter, Pukkelpop, Les Ardentes, Dour), le groupe s'est également fait connaître en France et aux Pays-Bas, et a tourné jusqu'en Allemagne ou en Autriche.

 

« Je suis super fier que des titres comme My Heroics et Envoi fassent désormais partie du patrimoine culturel. Je continue à les jouer avec plaisir. Voilà la typicité d'Absynthe Minded : parfois, on frôle le côté sombre ou mélancolique de la vie, mais il y a toujours cette énergie bienfaitrice qui vous sort de votre torpeur et vous procure un sentiment de chaleur et de bonheur. »

 

Et ce sentiment chaleureux, ou plutôt familial, c'est aussi ce que Bert Ostyn recherchait lorsqu'il écrivait Jungle Eyes. Bien que ce sixième album ait été masterisé aux États-Unis par Chris Athens (« Heureusement pour notre portefeuille, c'était juste avant qu'il remporte un Grammy pour son travail avec Drake ! »), il est intégralement du cru. « Nous avions l'habitude de nous enfermer dans un studio quelque part en France. Nous avons cette fois enregistré à Gand, dans une ambiance tout à fait relax. » Sous l'œil du producteur Stéphane Misseghers, batteur de Soulwax puis de dEUS, qui est aussi gantois.

 

Cela explique pourquoi Jungle Eyes est peut-être l'album le plus personnel d'Absynthe Minded. Pas parce qu'il regorge des émotions les plus intimes du seul Bert, mais parce qu'il traduit plus que jamais le regard de Bert et sa compréhension du monde qui l'entoure. Jungle Eyes est la chronique musicale d'un trentenaire qui revient avec nostalgie sur ses années de jeunesse et mesure l'ampleur de la complexité qui a gagné son monde.

 

« À 16 ans, j'écrivais Fuck the system, comme tout le monde. Aujourd'hui, je me rends compte que le monde est bien plus nuancé. » Il explore les pièges moraux du néocapitalisme (Jungle Eyes), le trou noir qui menace de tous nous engloutir (Echo Chamber) et le don d'acceptation (The Execution).

 

Mais pas de panique, l'album contient son lot de chansons plus légères sur l'amour. Des titres totalement irrésistibles que vous adorerez chantonner. Mais surtout, Jungle Eyes signe le retour en fanfare d'un groupe qui n'a jamais semblé aussi intéressant.

Dates

14 novembre 2017 Badaboum
Paris
Réserver

Discographie

Jungle Eyes (2017) Jungle Eyes (2017)
As It Ever Was (2012) As It Ever Was (2012)
Absynthe Minded (2009) Absynthe Minded (2009)
There Is Nothing (2007) There Is Nothing (2007)
New Day (2005) New Day (2005)

Galerie

Absynthe Minded
Absynthe Minded
Absynthe Minded
Absynthe Minded
© 2015 A Gauche De La Lune - Tous droits réservés | mentions légales
Tous les artistes AGDL