UNNO

Booking : amin@agauchedelalune.com

  • Unno - Drink That Butter
  • Unno - Walls

Biographie

Tout est dans le nom: UNexpected NOte. Ni plus, ni moins.

 

A la première écoute, on serait vite tenté de comparer le trio à des artistes comme SBTRKT ou Radiohead. Bien que très flatteurs, faire ce genre de parallèles serait réduire le champ sonique du groupe, alors que celui-ci mûrit sa musique dans l’intimité, en s’inspirant de leurs expériences dans la danse, le spectacle vivant et les arts visuels entre autres. Des horizons aussi pluriels que complémentaires, que l’on retrouve en parcourant leurs morceaux.

 

A la manière d'enfants s’amusant avec des jeux sans en avoir lu le mode d'emploi, le trio a créé ses propres règles et les bases d'un son libre et audacieux. Une richesse construite sur plusieurs couches d'émotions, orné d’un regard sensible et bienveillant sur le monde qui l’entoure. De toutes ces influences et différences, Unno a tiré une force qui explore les rythmiques percussives, immédiates, une entité organique en mouvement constant qui aurait sa propre vie.

 

C’est sous cette forme qu’Awir Leon, J.Kid et et Tismé ne font qu’un, et derrière ce nom qu’ils invitent les autres à les rejoindre.

 

En japonais, « AMAAI » signifie « entre deux pluies », un moment de clarté lorsque nous sommes cernés par les bruits qui nous distraient, et qui nous détournent des vraies sirènes d’alarmes du monde, comme Awir Leon le raconte dans “Comets”:

 

“Ce morceau est un doigt levé contre le conformisme, et aux gens qui s’y plient, en leur disant que tout ira bien s’ils suivent les règles. C’est une idée en opposition avec la liberté qu’on a, qu’on retrouve dans « i can run forever i can carry comets » “.

 

« We'll never suffer if we shut the sirens «

 

Dans cet album, Unno tire le portrait cryptique d’une époque plongée dans le noir, où il est nécessaire pour chacun de trouver sa lumière, d’affronter ses peurs, ou grandir. Comme dans le morceau-titre “Amaai”:

 

“J’ai toujours eu l’impression d’avoir été optimiste”, continue Awir Leon. “Mais au fur et à mesure des expériences, j’ai pu le perdre de plus en plus. C’est à la suite de dures épreuves qu’il est revenu, mais sans la naïveté, c’est de ça dont le morceau parle”.

 

« And how we sail, and how we swim

How we play, and why we win «

 

Une prise de recul nécessaire pour pouvoir mieux s’élever, un propos en écho dans “Drink that Butter”:

 

“C’est un morceau qui parle des gens qui ne veulent pas vivre par terre, dont nous faisons partie, je pense... Avec tous les avantages et les inconvénients que ça peut avoir. Un sentiment vraiment résumé dans cette phrase: « most flying things can barely walk ». L’image de boire du beurre est à double tranchant, c’est cette idée de « trop », d’abuser des bonnes choses, mais aussi l’idée de persistance, qu’il faut être prêt à passer par des étapes relous pour accéder à ce mode de vie.”

 

Ce sont des interrogations profondes qui se révèlent tout au long d’AMAAI, comme un musée où chaque oeuvre possède une part de réponse, à chacun de reconstruire sa vérité. Il en va de même pour leur musique, bâtie comme un puzzle où tous les pièces s’emboîtent pour former un ensemble uniforme. C’est de cette manière que Junta Film a filmé les 15 morceaux vidéos d’AMAAI en slow motion, chacun portant la symbolique de la dualité et du combat contre soi incarné par les danses fougueuses de Marie Marcon, Sandrine Lescourant et Johanna Faye. Une bataille intime pour l’unité, résolument optimiste, en réponse à nos replis humains.

 

« Wish we’d think

It doesn’t have to be dark «

Discographie

AMAAI (2017) AMAAI (2017)
Silence EP (2017) Silence EP (2017)
As We Land EP (2015) As We Land EP (2015)
Birds (2012) Birds (2012)
We Are UNNO We Are UNNO

Galerie

Unno1
Unno2
Unno by Flavien Prioreau
© 2015 A Gauche De La Lune - Tous droits réservés | mentions légales
Tous les artistes AGDL